AGGIUS

par M. Valery

Bibliothécaire du Roi aux Palais de Versailles et de Trianon

Voyages en Corse, a l’ile d’Elbe, et en Sardaigne

Paris 1837

Librairie de L. Bourgeois-Maze, Editeur, Quai Voltaire, N. 23

en italien: 

Aggius - Les chemins des voyageurs
A une heure de Tempio, le village d’Agius situé sur la pente d’une haute colline, et composé d’àpeu-près deux cents maisons, est célèbre par le sens droit, le caractère généreux, énergique de ses habitants laboureurs et bergers, et par l’agrément des danses accompagnées de chants ou d’instruments.

Toutes les femmes filent, et il n’y a point de maison sans un ou plusieurs métiers.

Ugo Pellis - Société philologique frioulane, Udine
Ugo Pellis - Société philologique frioulane, Udine - Outils pour la filature : cône, fuseau et moulinet
Ugo Pellis - Société philologique frioulane, Udine - Grand rouet pour tapis et bobines
Ugo Pellis - Société philologique frioulane, Udine - Cadre en bois
Les bergers d’Agius jouissent d’une certaine aisance, ils possèdent jusqu’à des centaines de vaches, de chèvres ou de brebis, et leurs ruches nombreuses, bien tenues, produisent l’excellent et salubre miel amer de la Gallura.
Lorenzo Pedrone, berger de Gallura, vers 1841
coll. Colombini
coll. Erennio Pedroni
Le village d’Agius fut jadis en proie à de violentes divisions. Le Cùçaro, mont escarpé voisin, devint la retraite des bandits, et en recéla jusqu’à trois cents. C’est là que fut bloqué vers la fin du dernier siècle, Jean Fais de Chiramonte, par des troupes régulières et de nombreuses milices des environs. Coupé de la mer et manquant des barques qui, une première fois, avaient servi à sa fuite en Corse, il parvint avec sa bande et ses partisans à percer la ligne qui l’environnait, précisément sur le point où se trouvait le détachement du village de Ploaghe, composé de ses plus implacables ennemis qui avaient provoqué l’expédition, et ce Léonidas victorieux perdit même assez peu de monde.
propre photo - Mont Cuccaru, le célèbre refuge des bandits de Gallura
Matteo Aisoni - Monte Cuccaru (avec les plus hautes crêtes), célèbre refuge des bandits de Gallura
Dans nos temps, heureusement moins héroïques, le village d’Agius a vu fonder une école primaire qui reçoit quarante enfants. Quand j’appris que sur les trois cent quatre-vingt-douze communes de la Sardaigne, plus de trois cents possédaient une école élémentaire de garçons, j’étais tenté de féliciter l’île de sa prospérité primaire. J’ai été depuis fort détrompé: ces écoles n’ont eu que d’assez mauvais effets. Avant de les improviser sur le papier, par le décret de 1823, il eut été nécessaire de former préalablement de bons instituteurs qui manquent encore aujourd’hui. Il serait indispensable et urgent de créer là quelques-unes de nos écoles normales primaires. Le traitement des instituteurs, supérieur à celui qu’ils reçoivent en France, est de deux cent cinquante francs. Le décret d’institution portait un cours élémentaire d’agriculture, auquel on a substitué une méchante classe de latin, qui produit de rustiques pédants, au lieu de laboureurs intelligents et instruits.
coll. Gianfranco Serafino
coll. Gianfranco Serafino
Les montagnes voisines d’Agius abondent de sources et de fontaines d’une fraîcheur extraordinaire.
by Vittorio Ruggero
coll. Erennio Pedroni

SOURCES D’ILLUSTRATIONS

Dessins, peintures et lithographies du siècle XIX

Lorenzo Pedrone, Pastore della Gallura, ca 1841, IN Luciano Baldassarre, Cenni sulla Sardegna, illustrati da 60 litografie in colore, Torino, Botta, 1841; Torino, Schiepatti, 1843 (rist. Archivio fotografico sardo, 1986, 2003).

Cartes postales et photos, fin du 19ème / début du 20ème siècle

coll. Gianfranco Serafino; Erennio Pedroni

coll. Colombini, IN Sardegna tra due secoli, nelle cartoline illustrate della collezione Colombini, a cura di Fernando Pilia, Nuoro, Istituto superiore regionale etnografico; Cagliari, Edizioni 3T, 1980.

photo par Ugo Pellis in Gallura (Luras), 1935 – © Società Filologica Friulana – Udine

Photos contemporaines

di Gianfranco Serafino, propre photo – Flickr, Vittorio Ruggero – Flickr

© TOUS DROITS RÉSERVÉS