En Gallure avec les voyageurs des années 1800

Le projet

Le présent travail entend contribuer à combler un vide dans l’offre aux touristes de produits/services culturels de qualité.

Notre territoire et nos pays sont en effet – plus ou moins – assez en retard dans ce domaine. On manque de guides, d’itinéraires, de plans et de plans en plusieurs langues qui présentent notre territoire et nos villages aux voyageurs et visiteurs.

D’où l’idée d’un produit d’une part riche en contenu culturel et conditionné avec la rigueur des études historiques et d’autre part d’un caractère populaire, à lire rapidement et avec goût.

Pour atteindre cet objectif, il a été décidé de puiser dans un classique de la culture sarde, la soi-disant littérature de voyage du XIXe siècle, l’une des sources les plus utilisées et les plus citées pour les études sur la Sardaigne.

Comment et dans quel sens cette source bien connue et utilisée est-elle devenue la base d’un projet original ?

L’idée était de résumer ces merveilleux carnets de voyage, en les proposant non seulement en italien mais aussi dans la langue originale, les accompagnant donc richement d’images (encore un très long et exigeant travail de recherche et de tri) : images – estampes et peintures – sur le d’autre part, ils sont une autre manière de présenter la Gallura et la Sardaigne et avec elle les noms de bons artistes (sardes et autres) qui furent les premiers à la représenter au XIXe siècle ; et là où les images ne parviennent pas à illustrer les histoires, les premières photos et cartes postales ont été utilisées et enfin – surtout pour les magnifiques paysages naturels – de belles photos modernes.

Une sorte de guide de voyage a ainsi été créé en plusieurs langues, agile, facile à lire, attrayant, plein d’illustrations, qui ainsi repensé est une proposition – pour le moment – certes originale sinon strictement inédite.

Un guide / itinéraire de la Gallura du XIXe siècle qui conserve son utilité et attire encore aujourd’hui l’attention pour la découverte des villages et du territoire, pas très différents en termes de descriptions urbaines, géographiques et environnementales par rapport à il y a deux cents ans.

Et cela a une fascination incontestable : il s’agit de faire méditer des touristes qui, dans cette Gallura où ils arrivent en 2019 et viendront dans les années à venir, remontent le temps – il y a entre 120 et 200 ans – d’autres voyageurs étaient déjà passés. Et non seulement ils l’avaient réussi, mais ils y avaient passé tant de temps à écrire des livres de mémoire, fusionnés avec l’histoire de la Sardaigne elle-même.

Une fascination encore plus grande pour les touristes anglais et français : les récits apportent immédiatement à leur évidence – dès le premier impact, disons graphique/visuel – que ces textes importants pour la culture sarde ont été pour la plupart écrits par leurs compatriotes et publiés dans leur pays d’origine, peut-être dans leur propre ville, et peut-être dans une rue qui existe encore aujourd’hui et qui leur est connue.

Bref, ce Guide ne peut qu’être à méditer pour un lecteur avisé et sensible, invité à vivre et à voir le présent enrichi d’une intrigue ancienne.

 

Un merci particulier aux nombreux photographes et collectionneurs qui ont généreusement mis à disposition leurs photos d’auteurs et cartes postales historiques. Aussi aux éditeurs pour avoir accordé l’utilisation de leurs traductions.
Vous souhaitez faire partie de nos Partenaires ou nous envoyer des photos/vidéos de la Gallura?